Depuis bientôt 2 ans et demi, la crise sanitaire a imposé ses règles en matière de distanciation sociale et de gestes barrières. Des pans entiers de ce que nous considérions comme acquis a dû être repensé et les confinements successifs n’ont fait que nous montrer la voie vers des possibilités jusqu’alors inexplorées. Parmi elles, l’éducation scolaire et universitaire en présentiel n’étant souvent plus possible, l’enseignement en distanciel est devenu l’unique option viable et de nouvelles méthodes d’apprentissage sont apparues pour des élèves et des étudiants devenus pionniers de leur temps.

Définition de l’enseignement en distanciel

L’enseignement à distance ou en distanciel, est par définition un enseignement prodigué sans la présence des élèves dans une classe, mais par le biais de cours dispensés via internet par un enseignant d’un côté et des élèves de l’autre, chaque élève utilisant un ordinateur, ou une tablette connectée pour pouvoir suivre le cours.

Ce que la Covid-19 a apporté

Avant la Covid-19, de nombreuses activités tels que les coachs en développement personnels, les sociétés immobilières, les entreprises, les sociétés de marketing, et bien d’autres encore, utilisaient la visio-conférence ou un système analogue pour pouvoir travailler. Les outils à leur disposition étaient alors peu nombreux, fort coûteux et pas toujours des plus efficaces. La Covid-19 a très certainement contribué à la généralisation du haut débit dans les principales villes, et, les confinements et la distanciation obligeant, les a conduits à utiliser des applications smartphones pour pouvoir communiquer. Juste un chiffre que Charlotte Nizieux, la porte-parole de Zoom France annonçait en avril 2021 : « les téléchargements de l’application ont grimpé en 1 an de 10 millions à 300 millions ». Ils atteignent aujourd’hui, en avril 2022, plus de 500 millions de téléchargements sur la seule plateforme androïde Play Store.

De nombreux professionnels obligés d’expliquer au quotidien l’utilisation de cette application, ou d’une similaire avant la Covid-19 à leurs interlocuteurs, se félicitent aujourd’hui que tous savent utiliser l’outil, ce qui en soit est à mettre au crédit de la pandémie.

Aujourd’hui, nos enfants, au même titre que nos aînés utilisent en toute simplicité ces outils de communication vidéo.

Les outils adaptés à l’enseignement à distance ont évolué

Le CNEEL, Centre National d’Enseignement E-Learning n’a pas attendu les premiers confinements pour utiliser les outils à sa disposition et permettre à des élèves de suivre des cours en distanciel. La technologie, basée sur internet et ses différents moyens de communication audios et vidéos, est le fondement de cet enseignement. Sans internet et sans ces outils, il ne serait pas possible pour des milliers d’enfants et étudiants ne pouvant suivre des cours en présentiel de suivre une scolarité normale en respectant le programme de l’éducation nationale.

Le CNEEL va même plus loin et innove en matière d’outils proposés aux élèves à travers le dispositif Passerelle qui permet aux élèves en distanciel d’être placés en situation d’examen académique classique. ‘Un premier pas vers une sécurisation du contrôle continu post BAC’ comme l’annonce Mme Béatrice Louis, la fondatrice du CNEEL.

La crise sanitaire a démontré qu’il était possible d’apprendre, et de progresser via un enseignement à distance

Force est de constater qu’à travers les 2 années passées, la Covid-19 a montré la résilience des élèves à suivre un enseignement à distance et de la part des professeurs une adaptabilité insoupçonnée. Les résultats scolaires aux différents âges concernés, nous diront après la crise sanitaire si certaines lacunes sont à déplorer, mais pour l’essentiel, les cours ont été suivis.

Présentation du CNEEL, (Centre National d’Enseignement E-Learning)

Le CNEEL, Centre National d’Enseignement E-Learning, fort de plus de 10 ans d’enseignement à distance a su adapter ses classes et ses méthodes afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles, avec en outre des classes ne dépassant pas 8 à 10 élèves maximum afin que l’enseignant puisse prendre pour chacun le temps nécessaire à sa compréhension, et l’acquisition des compétences enseignées. Avec un enseignement adapté de la Maternelle à la Terminale, la devise du CNEEL est d’apporter à chaque élève un enseignement identique à un élève qui suivrait ses cours en présentiel. Les outils ont évolué au fil des années, mais la rigueur et les méthodes utilisées sont restées à un niveau d’excellence pour que chaque élève réussisse dans ses études.

Qu’est-ce que le CNEEL apporte à l’enseignement à distance ?

Outre la possibilité de reprendre en replay les cours, le CNEEL permet de suivre tous les cours en direct avec une interaction quotidienne avec l’enseignant. Chaque élève est évalué quotidiennement, L’emploi du temps est en phase avec les possibilités de chacun, et sait s’adapter tout en gardant toujours à l’esprit le programme de l’éducation nationale. Les professeurs sont très compétents, rompus aux techniques d’enseignement à distance et dévoués à leurs élèves. Les élèves peuvent apprendre autrement que ce soit à domicile ou bien où qu’ils se trouvent, pour des raisons parfois professionnels (Sportifs, acteurs, et autres jeunes talents…). C’est tout l’objectif de l’enseignement du CNEEL, qui se targue d’excellents résultats au baccalauréat grâce d’une part à l’excellence des cours prodigués, et d’autre part au talent et au sérieux de ses élèves.

Quel est le profil type d’un élève qui suit un enseignement à distance ?

Il n’existe pas de profil type d’élèves inscrits au programme du CNEEL. De divers horizons et pour différentes raisons, chacune propre à chaque élève, le besoin d’apprendre en distanciel est parfois un impératif auquel le CNEEL sait répondre.